Ce dimanche 2 septembre avait lieu le traditionnel Prix de Varennes Vauzelles en Fête organisé par le CCVV. Sur la course réservé aux 2ème-3ème catégories et Juniors 8 coureurs du club étaient au départ de l’épreuve sur 23 partants : la victoire d’un vauzellien était alors l’objectif !

Et c’est ce qu’il s’est réalisé ! Grace à une tactique collective payante c’est Tom qui remporte le bouquet et sa première victoire de la saison!

L’équipe victorieuse: dans l’ordre de gauche à droite, Seb, Tintin, Tom, Flo, Steeve, Louis, Baba et le 8ème coureur qui à participé à cette victoire mais qui n’est pas sur la photo Stéphane.

Très rapidement une échappée à 4 puis 6 s’est créée avec d’abord deux vauzelliens (Tom et Tintin) puis un 3ème (Seb les a rejoint accompagné d’un coureur) . C’est alors 6 coureurs qui partent faire la course en tête en laissant des favoris comme Miguel Martinez ou Brice Maynadié à l’arrière. Avec 3 vauzelliens dans l’échappée le reste de l’équipe n’avait plus qu’à contrôler ces têtes d’affiches pour ne laisser personne rentrer à l’avant de la course. 

L’échappée emmené par Tintin avec dans sa roue le futur vainqueur Tom et à l’arrière Seb.

Grace à une bonne entente à l’avant et au contrôle du reste de l’équipe à l’arrière l’échappée ne sera plus jamais revue par le reste du peloton. Dans les derniers tours de circuit l’échappée explose quelque peu: deux coureurs sont distancés (dont Seb) et ils se retrouvent donc à quatre en tête: 2 Vauzelliens vs 2 Cosnois. Tintin, sûrement le plus rapide au sprint des quatre mais sentant les crampes arriver, décida de se sacrifier pour Tom et lui emmena le sprint. Notre capitaine de route n’avait plus qu’à tout donner sur la dernière ligne droite et alla chercher cette éclatante victoire !

Tom les bras levés cachant Tintin derrière lui finissant 4ème avec également les bras levé. Et Seb prenant la 5ème place juste derrière les 4 fuyards.

Derrière, Steeve finit dans un contre à la 10ème place, Flo un peu plus loin 14ème, Louis 16ème et Stéphane 18ème! Bastien a lui joué de malchance puisqu’il a crevé après seulement quelques kilomètres de course.